L

 

'ARFRIPS de Lyon vous propose la formation rénovée Moniteur d’Atelier menant au CBMA (Certificat de Branche Moniteur d’Atelier). Cette Formation est menée en partenariat ARFRIPS et AFPA , soutenues par la CPNE-FP ( Commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation de la branche sanitaire et sociale privée à but non lucratif) et par UNIFAF.

cpnefp


Le moniteur d’atelier exerce son métier principalement dans les Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) et dans les Entreprises Adaptées (EA). Ces établissements sont de taille variable et peuvent accueillir d’une dizaine à plusieurs centaines de travailleurs handicapés.


Dans ces structures, le métier s’exerce auprès de personnes adultes en situation de handicap. Ces situations sont très diversifiées et la nature du public accueilli est en pleine évolution. Le moniteur est amené à travailler avec des personnes en situation de handicap physique, psychique, intellectuel, sensoriel et/ou d’exclusion sociale.


Le métier de moniteur d’atelier peut s’exercer également dans d’autres structures de la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif, et ce notamment dans les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) où sont accueillies des personnes en grande difficulté sociale et professionnelle ou les instituts médico-professionnels où sont accueillis, dans le cadre d’activités de jour et en internat, des adolescents en situation de handicap.


La vulnérabilité des personnes accueillies dans ces structures nécessite d’exercer sa mission selon une démarche éthique en adoptant une attitude basée sur l’écoute et en développant une posture d’accompagnement.


La personne et le groupe accompagnés sont au cœur de l’activité du moniteur d’atelier, la mission du moniteur d’atelier étant d’assurer la production de biens et de services comme support à l’accompagnement, au développement, à l’accès à l’autonomie, à l’épanouissement de la personne et/ou à l’insertion dans le monde ordinaire. A cet égard, il est amené à gérer la complexité générée par ses différentes missions, et ce d’autant plus que le public accueilli est diversifié et parfois imprévisible, et que l’environnement économique des structures est de plus en plus concurrentiel.


De manière synthétique, les activités du moniteur d’atelier s’articulent autour de trois grands axes :

 

  •  l'accompagnement des travailleurs handicapés au sein d'une équipe pluri-professionnelle,
  •  l'animation et l'organisation de la production de biens et de services,
  •  la gestion et le développement des compétences individuelles.
  •  

    Le moniteur d’atelier doit en permanence assurer ces trois composantes de son activité en les maintenant en équilibre, tout en tenant compte des aléas du quotidien.


    Accompagnement des travailleurs handicapés


    Dans le cadre de sa mission d’accompagnement, il instaure une relation de confiance avec chaque personne accueillie et veille à leur bien être et à leur épanouissement.
    Pour cela, il assure l’accueil quotidien du groupe des personnes accompagnées placées sous sa responsabilité, ainsi que l’accueil des nouveaux arrivants. Il s’assure de leur intégration et du bon déroulement de la journée et veille sur leur situation personnelle. En cas de besoin, il les oriente vers les équipes dédiées. Il est amené à exercer son activité au sein d’une équipe pluri professionnelle, dans un environnement pouvant être composé des représentants légaux mais aussi d’autres structures où ces mêmes personnes accompagnées sont accueillies, hébergées, soignées,…


    Le moniteur d’atelier participe avec l’équipe à la définition du projet personnel et individuel de chaque personne accueillie, en assure le suivi pour la partie le concernant ; il participe et met en application le projet de service et le projet institutionnel. Il transmet les informations utiles à ses collègues et à sa hiérarchie.


    Animation, organisation et gestion de la production d’une équipe


    En tenant compte des situations de chaque personne, le moniteur s’assure de la production de biens ou de services par l’équipe dont il a la responsabilité.
    Pour ce faire, il assure la gestion de l’équipe ; en tant qu’animateur et responsable, il les mobilise professionnellement, les encadre et les accompagne. Il identifie les travaux à mener, planifie et peut participer à la production. Il assure la répartition des activités entre chaque travailleur. Selon le projet de la personne et sa situation, il assure l’adaptation, l’accessibilité des activités et/ou des postes.


    Le moniteur d’atelier s’assure de la qualité, de la quantité et du respect des délais fixés. Il est amené à modifier les process, créer des outils d’aide tels des gabarits, adapter les gestes et postures, adapter sa communication aux différentes personnes….Il s’assure également du respect des règles d’hygiène, de sécurité et d’ergonomie, et de celles propres à chaque activité économique, ainsi que de l’état des outils et matériels nécessaires à la production de biens et de services. Il peut assurer également la relation avec le client lorsque cela est nécessaire. C’est notamment le cas lorsqu’il est chez un client (particulier ou professionnel), pour clarifier une commande, alerter sur une difficulté ou sur tout autre élément spécifique à son périmètre de responsabilité.


    Gestion et développement des compétences individuelles


    Le moniteur d’atelier participe à l’évolution de la professionnalisation de chaque personne accompagnée au regard du projet individuel. Il doit donc assurer le développement et la gestion de leurs compétences individuelles et collectives, au quotidien, en situation de travail. Pour cela, au cours des activités réalisées, il évalue les compétences de chaque travailleur, identifie des besoins en formation, au sein du collectif de travail ; il prépare et met en œuvre la transmission des apprentissages en situation de travail. Il participe également à la détermination du plan de formation des personnes accueillies et à la planification de leur parcours d’intégration. Il soutient les travailleurs handicapés dans des actions de formation externe, de reconnaissance des savoir-faire professionnels ou de démarche de validation des acquis de l’expérience.


    Le moniteur d’atelier est d’abord un professionnel ayant développé des compétences techniques par une expérience de plusieurs années dans un secteur « producteur de biens ou de services ».

    Le métier de moniteur d’atelier se développe à partir de cette maîtrise technique ; celle-ci constitue la base de sa compétence et un pré-requis à son exercice.
    L’activité économique sur laquelle s’appuie le moniteur d’atelier peut relever de la production, la maintenance, le commerce, le service, l’agriculture, l’artisanat… et chaque organisation du travail a des spécificités propres aux activités supports.


    Le métier s’exerce, suivant l’activité économique développée dans la structure, chez un client particulier ou dans une entreprise, une administration, à l’intérieur ou à l’extérieur.
    Suivant le modèle économique développé et le projet d’établissement, le poids relatif des missions qui lui sont confiées peut varier mais le cœur d’activités constitue un socle commun de compétences mobilisables dans toutes les structures.


    Le moniteur intervient sous la responsabilité de la direction, du responsable de l’activité (suivant l’organigramme de la structure). Il est intégré à une équipe pluri-professionnelle composée de ses collègues et des intervenants spécialisés avec lesquels il intervient quotidiennement et participe à l’accompagnement collectif et individualisé des personnes accueillies.


    Dans ce cadre, et dans la limite des missions qui lui sont confiées, il peut être amené à avoir des contacts avec l’environnement proche de la personne, les représentants des institutions qui entourent le travailleur (tuteur, éducateur, représentant du foyer….) ainsi que les clients et partenaires de l’établissement qu’ils soient entreprises, administrations ou particuliers.



    La formation est ouverte aux moniteurs d'atelier (ou assimilés) en poste ou agents de production des structures de travail protégé qui sont en situation d'encadrement d'un public relevant du secteur médico-social, dans une activité technique ou de production.

    La sélection des candidats à la formation est conduite par UNIFAF Rhône-Alpes, selon critères suivants définis par la Délégation Régionale Paritaire :

    - Les ESAT cotisant à 100% au titre du Budget Formation Adhérent ;
    - Les plus bas niveaux de qualification (niveau 5 ou infra 5) et les « faisant fonction » ;
    - Les salariés ayant 5 ans d’expérience minimum en ESAT ;
    - Un candidat par établissement en prenant en compte la taille de la structure, le département de provenance en veillant à un équilibre par département ;
    - Le type d’activité exercée par le candidat : industrielle ou prestation de service
    - Le nombre de moniteur de niveau 5 et infra 5 au sein d’un établissement


    ATTENTION, Les inscriptions se font auprès d'UNIFAF Rhône-Alpes :


    UNIFAF Rhône-Alpes
    Immeuble Le Président
    74 boulevard du 11 novembre
    CS 50039
    69626 Villeurbanne Cedex
    Téléphone : 04 72 07 45 30
    Mail:sabrina.desbordes[a}unifaf.fr
    http://www.unifaf.fr/



    Le métier visé, la formation et les modalités de la formation

     

    La formation se déroule sur 14 mois selon les modalités suivantes :

    Phase de sélection :
    - inscription auprès d'UNIFAF Rhône-Alpes
    - UNIFAF Rhône-Alpes établit la liste des candidats retenus.

    Phase de Positionnement :
    Les centres de formation ARFRIPS et AFPA convoquent les candidats à des tests et à un entretien de positionnement.
    Les tests et l'entretien de positionnement ont pour objet une auto-évaluation et une évaluation des aptitudes et capacités du candidat à s'inscrire et à suivre la formation menant au CBMA dans les meilleures conditions.

    Les test portent sur les écrits professionnels et la connaissance et une certaine maîtrise de l'outil informatique et de bureautique.

    L'entretien de positionnement a pour objectif de s'assurer avec le candidat de sa motivation au regard des enjeux de la formation.

    Les tests et l'entretien de positionnement auront lieu sur une journée dans les locaux d'UNIFAF Rhône-Alpes, sous la conduite de formateurs de l'ARFRIPS et de l'AFPA.
    A l'issus de cette journée, les candidats seront informés de leur entrée en formation ou de préconisations de formation préalable (« socle de compétences de bases » pourra être proposée par UNIFAF).

    Phase de formation:
    La formation démarre par une journée d'information et d'échange. Sont invités les candidats à la formation, les représentants des établissements des candidats et les tuteurs professionnels qui les suivront tout au long de la formation.

    Lors de cette journée seront partagés les enjeux de la formation, notamment dans sa dimension d'alternance (place des terrains, rôle du tuteur professionnel, implication des candidats).

    La formation, le développement de compétences professionnelles prennent appui sur:

    - 12 semaines de formation (420 heures de formation)
    - 2 journées de préparation à la certification (2 x 7h)
    - 1 journée de certification (1 x 7h)
    - 3 semaines de stage (3 x 35 h = 105 h) hors établissement d'origine du candidat
    - l'alternance avec le site d'emploi du candidat (lieu de pratique professionnelle) : le candidat est en situation professionnelle en dehors des temps de formation à l'ARFRIPS.


    Contenu de la formation:

    420 heures de formation subdivisées en trois blocs, structurés en objectifs de formation au regard des compétences visées :

     

    Bloc 1 - L'accompagnement

     

    Accompagner les travailleurs handicapés dans l’atelier, au sein d’une équipe pluri-professionnelle.

     

    175 heures de formation

     

     

     

    Bloc 2 – La gestion de production

     

    Animer, organiser et gérer la production ou les prestations de service d’une équipe dans la structure et/ou hors les murs

     

    119 heures de formation

     

     

     

    Bloc 3 - Gestion et développement des compétences

     

    Gérer, développer les compétences individuelles et participer à leur évaluation

     

    126 heures de formation

     


    S'ajoutent, à ces 420 heures de formation, 21 heures consacrées à la certification et à sa préparation (3 jours en fin de formation).

     


    Lieu de formation:


    La formation se déroule au centre de formation ARFRIPS.

     

    Adresse géographique:                                                

    ARFRIPS                                                                        

    10 Impasse Pierre Baizet                                                                                    

    Lyon 9ème                                                                       

    Tel 04 78 69 90 90                                                          

    Fax: 04 78 25 53 58

    Mail: info[a]arfrips.fr

     

    Adresse postale:

    ARFRIPS

    10 impasse Pierre Baizet 

    CS 10422

    69338 Lyon Cedex 09


    Coût de la formation:


    Le coût de la formation est de 6465 €.


    Le diplôme:


    La formation vise une certification menant à l'obtention du Certificat de Branche Moniteur d'Atelier (CBMA).
    Le CBMA est un Titre Professionnel visant le métier de moniteur d’atelier.


    La formation délivrée, reconnue par les partenaires sociaux de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale à but non lucratif, est destinée à être inscrite au RNCP et reconnue au niveau IV, dans la perspective d’une transformation en diplôme d’État (après 3 années de mise en œuvre).



    Responsable de la formation :


    Philippe PRACCA
    Mail: p.pracca[a]arfrips.fr


    Assistante pédagogique Lyon:


    Anne-Sophie DUPONT
    Tel : 04 72 27 46 95
    Mail: as.dupont[a]arfrips.fr


     

    partenairtes_footer_smll    Nos Partenaires

    Vous êtes ici : Accueil FORMATIONS Formations initiales Formations niveau V Moniteur d' Atelier MA